Grabah

De WikiField
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grabah
Dénomination Grabah
La cité des merveilles
Description Ville désertique figée dans le temps, inconnue de l'empire et protégée par ses dunes mystiques. Autour de ces dernières, le désert est remplie de ruines envahies par archéologues et pilleurs à la recherche de la cité perdue. Leur point de rassemblement est le village portuaire et commercial de Larkéo.
Monde Stendel
Existence Inconnue, la notion de temps n'existe plus dans cette ville.
Fondateur Inconnu, origine divine
Souverains Aucun souverain, le peuple gouverne, les grands prêtres creepstiens sont néanmoins plus écoutés.
Alignement Neutre
Langues Grabah intra-dunos : Grabatekh

Grabah extra-dunos (ruines et Larkéo) : Stendelien

Personnages illustres Personnages illustres : Niki, Rob, Gibbus et Endy (héros du temps)

Choaide, Oumar, Shrui et GibbonBoy (Actuels Grands prêtres)
Pixiox, BoblePanda, Ninikiki (Anciens Grands prêtres)


Grabah, la ville des merveilles
ATTENTION ! Tout ce qui suit n'est qu'une synthèse réalisée à partir des recueils, hypothèses et textes issus des fouilles archéologiques entreprises dans le désert du temps et ses alentours. Ces écrits et recherches sont aujourd'hui entreposés et stockés à Larkéo, sous la protection de la dynastie Keolog, fondatrice de la ville et premiers chercheurs du désert.

Histoire

Etymologie

Le nom Grabah provient d'un dialecte ancien. Originellement Aggrabah, les habitants de l'époque ont fini par raccourcir le nom à force de répondre à la question "Ou vas tu ?". La réponse passa de "A Aggrabah" à "A Grabah" par facilité de langage. Les anciens de l'époque déplorent ce changement mais au fil des millénaires, plus personne ne se rappelle de cette anecdote et s’accommodent parfaitement de ce nouveau nom...

Formation

Origine de la ville La date création de la ville est inconnue et les légendes racontent qu'elle remonte à l'existence même des hommes. D'autres mythes proposent qu'elle serait d'origine divine.
Histoire Toute l'histoire de la ville qui antérieure au règne de Celui qui détruit fut effacée par ce dernier. Les textes découverts n'évoquent des événements et faits qui relatent des fais ultérieurs au grand affrontement. Il est aujourd'hui encore impossible de savoir si les textes font référence aux ruines déjà découvertes dans le désert ou bien à un centre plus ancien non découvert. Les hypothèses les plus probables sont qu'il reste des zones sous le sable non découvertes. Les chercheurs évoquent un palais et ses coupoles dorées, présent dans de nombreux écrits qui n'a, à ce jour, fait l'objet d'aucun référencement.
La ville de Grabah était une ville prospère régie par sa religion : le Creepstianisme. Les Dieux vivaient au côté des humains sur le monde. Les textes évoquent une ère où les monstres vivaient en harmonie avec les hommes. Plusieurs scènes sur des objets comme des vases ou sur des fresques montrent des creepers tracter des charrettes ou des phantoms porter des familles. La ville fut détruite par "Sombre" qui assouvi le monde puis sauvée par "Brine" lors de l'événement du grand affrontement. Depuis, les textes évoquent une zone, protégée et intacte.
A ce jour, la seule présence estampillée officiellement Grabah dans l'empire est la banque du même nom dans le désert du temps. Nul ne sait si les gestionnaires de cette banque sont réellement affiliés à la cité antique où si ils profitent de la ruée vers l'or ou le voisinage direct de Riannon pour vendre leurs services.
Le Grand affrontement Le grand affrontement fait référence au grand combat entre Sombre, Celui qui détruit et Brine, Celui qui sauve. Aidé par les hommes et les autres dieux, Celui qui sauve réussit à sceller Sombre quelque part dans le désert du temps. Avant son emprisonnement, Sombre envoya une dernière malédiction en envoyant sa volonté sur le monde. Sa volonté malsaine pervertit une partie des dieux creepstiens et certaines créatures du monde qui devinrent alors hostiles aux hommes. Ils sont, dorénavant, appelés monstres.
Afin de protéger la cité et tous ses occupants, Celui qui nourrit et Celle qui fut, est et sera, érigèrent des protections autour du centre de la ville et figèrent la cité dans le temps. La ville des merveilles est le dernier bastion de tous les mondes qui ne soit pas impacté par la malédiction de Sombre.
Les héros du temps Les héros du temps sont des générations de personnages illustres qui ont combattu Celui qui détruit et ses suppôts au travers du temps empêchant ainsi son retour. La première génération connue est celle de Brine, celui qui sauve. Ensuite celle de personnages illustres que sont Rob, Niki, Gibbus et Endy. Aujourd'hui la volonté des héros du temps est transmise chez les grands prêtres.

Géographie

Description générale

Le territoire de Grabah est divisé en deux parties distinctes depuis le grand affrontement.
La zone intra-dunos
Cette zone est protégée et figée dans le temps et n'a pas subie la vague maudite de Sombre. Elle est à ce jour non découverte et les chercheurs/archéologues doutent de son existence. Si elle existe réellement, l'empire n'en a pas connaissance.
La zone extra-dunos
Cette zone comprend toutes les locations occupées par les stendeliens et est sous la juridiction des lois de l'empire. Elle est constituée majoritairement de ruines qui datent de l'ère du règne de Celui qui détruit et du désert du temps. Différents hommes et clans se sont installés dans le désert du temps avec des objectifs bien distincts. La population la plus présente se situe dans le village de Larkéo qui s'est formé suite à la ruée vers l'or induite par les premières découvertes dans le désert. De nombreux archéologues et commerçants profitent des innombrables ruines pour en apprendre plus sur l'histoire de Grabah et/ou vendre des antiquités. De nombreux coins du déserts sont occupés par des clans de pilleurs de tombes. Enfin, un peuple sédentaire d'agriculteurs s'est installé non loin d'un oasis pour cultiver sur le lac des plantes hallucinogènes qu'elle revend aux commerçants nomades de passage. On note aussi la présence de l'entrée de la banque de Grabah au fond d'une gigantesque cavité.

Localisation

Le désert du temps se trouve au nord de Stendel coincé entre les plateaux de l'envol et celui de Riannon au nord, la faille Sombre Hazard et les plaines glacées de Kel'Daer à l'est et la mer hazard et Ny'Heter au sud. le désert s'étend à parte de vue vers l'ouest mais l'empire a scindé le territoire à partir la rivière nord-ouest pour limiter les recherches et l'avancement des pilleurs de tombes.

Climat

Le climat est désertique et soumis à de nombreuses tempêtes de sable qui contraignent les chercheurs, nomades mais aussi les constructeurs impériaux qui tentent tant bien que mal de construire la grande route du nord jusqu'à Riannon.

Société et Institutions

Gouvernement

La ville était régie par la religion creepstienne. Le peuple se réunissait quotidiennement pour discuter des affaires de la cité et prendre des décisions collectives. Les grands prêtres et personnages influents creepstiens semblaient avoir un pouvoir plus important au sein de la ville. En cas de crise, les grands prêtres pouvaient invoquer le SacroSaint, conseil réservé aux grands prêtres pour prendre la main sur la cité le temps de traverser certaines épreuves.

Diplomatie

Grabah, étant une ville non découverte à ce jour, il est supposé que si elle existe et a conscience du monde actuel, elle conserve des relations neutres vis à vis de l'empire.

Economie

Monnaie

La monnaie est la pièce d'argent mais aussi directement le lingot d'or.

Démographie

La population grabatekh est inconnue. Les chercheurs doutent qu'elle existe encore.
L'empire recense une centaines d'archéologues officiels dans le désert, le double de pilleurs et un village d'agriculteurs d'une dizaine d'individus.
Enfin, la direction de la banque de Grabah évoque une centaine d'employés dont la moitié de race gobeline.

Forces Armées

Une milice est affectée à la défense de Larkéo.
Grabah était défendue par trois armées :

  • Une armée mystique de Golems de sable, apparus lors de l'érection de la protection des dunes par "Celui qui nourrit" dieu de la nature. Cette armée était consacrée à la défense de cette protection mystique.
  • Une division défensive nommée "Les Sentinelles" ou "L'épée de Brine" s'occupaient de la protection du désert du temps et de la zone intra-dunos.
  • Une division offensive nommée "La massue de Ress'Ah" chargée des opérations de conquête. Cette division s'occupe depuis le grand affrontement du calme dans la zone intra-dunos. On raconte que leurs descendants sont les gardiens de la banque de Grabah.

Culture

Langues

Zone intra-dunos : Grabatekh
Zone extra-dunos : Stendelien

Religion

Le Creepstianisme est une religion polythéiste qui régissait complètement la ville des merveilles. Elle est d'ailleurs toujours rependue dans l'empire par la présence de bâtiments (les Masquehs) et revendicateurs (Prophètes et adeptes). A noter qu'aucune personne ne se revendique grand prêtre malgré la forte présence de ce titre dans les textes découverts.

Art et Sport

Grabah semblait être une ville très culturelle et sportive. Des ruines découvertes montrent la présence de nombreux théâtres, scènes publiques, bibliothèques et arènes. Les découvertes des archéologues ont permis de découvrir de nombreux sports oubliés et originaires de la ville de Grabah : "Golden Jeu de Bâââââlle", "Archéo-Logic", "Kiki'Saute" ou encore le "Tihentis-Party".

Architecture

L'architecture grabatekh était typique des climats désertiques.
La ville était construite sur elle même avec des rues étroites pour créer le plus d'ombre possible. Les toits terrasses offraient des balcons et un prolongement de l'espace public en hauteur. Les rez-de-chaussée sont hauts de plafonds car occupés majoritairement par des échoppes ou lieux publics. Les équipements de la ville (culturels, sportifs, militaires, politiques, etc.) se distinguent par leur hauteur et une architecture plus variée relative au culte des dieux creepstiens.

L'architecture de Larkéo est chaotique. La ville s'est construite au fur et à mesure de l'arrivée de ses occupants et créa une ville sale, mal organisée et propice aux larcins en tous genres...

L'architecture du village nord-ouest est constitué de cases faites d'argile et de paille. Plus rustiques, elles bénéficient de sous-sols afin de capter la fraîcheur de la terre.

Cuisine

La cuisine extra-dunos est peu reconnue et même assez répugnante. Les ingrédients de fortune et désertiques ne permettent aux occupants que de se nourrir de lait de chèvre, dromadaires ou de soupe de cactus. La viande de chacal, plat typique de la région, est connue pour sa fermeté et son goût âpre... L'importation est donc très utilisée par les familles riches pour faire venir des mets de la capitale.
Néanmoins, la cuisine intra-dunos, quant à elle est bien plus riche et diversifiée. On y trouve des sandwichs kebab, du couscous bling et autres spécialités plus mystérieuses alléchantes et les unes que les autres.

Flore et Faune

Flore
La flore du désert du temps est composée majoritairement de cactus et succulentes qui sont les seuls végétaux à supporter le climat du désert. Certaines herbes sèches poussent parfois à l'ombre des ruines de Grabah. Le long de certains ruisseaux qui courent vers les mers entourant le territoire, la flore se développe d'avantage et représentent de véritables oasis pour les humains et animaux.
Faune
Les animaux présents dans le désert du temps sont pour la plupart sauvages même si la forte présence humains dues aux recherches et pillages à importer de nouvelles espèces. Les individus endémiques sont les dromadaires, chacals, des reptiles comme les lézards et serpents, des charognards comme les vautours ou des hyènes mais aussi des insectes comme les scorpions ou certaines espèces d'araignées. Avec le temps et les nouveaux occupants humains, des chevaux, bovidés ou encore lamas occupent les zones plus fertiles proches des oasis et rivières.


Références

A compléter

Bibliographie

A compléter