Akuma Kyōdai

De WikiField
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Akuma Kyōdai
Illustration.
Dénomination Le Refuge des Sœurs Démones
Monde New-Stendel
Existence 23 Pampélune de l'an 127 - de nos jours

(20 octobre 2015 - de nos jours)

Fondateur Xadrow
Souverains Akuma Hikari
Akuma Yami
Alignement Neutre
Langues Tanoshī
Hanasu
Frontières Castel Wakeau
Khérinops
Icarus
Sähbia
Valmont
texte descriptif

Le Shogunat d'Akuma Kyōdai[1], connu aussi sous le nom de Refuge des Soeurs Démones, est un archipel au style fantastique oriental, installée au Sud des terres de New-Stendel. Il abrite un peuple de yōkai, des créatures mythologiques considérées démoniaques, qui cherchent à vivre en paix. Le territoire se veut indépendant et, bien que officiellement neutre, n'offre pas d’accueil chaleureux aux étrangers qui par mégarde devraient traverser les terres de l'archipel.

Histoire

Le Mythe du Refuge des Sœurs Démones

Plans d'Akuma Kyōdai lors de la demande de projet.

L'histoire de la création de la cité n'est pas facilement retracée, de part le manque de traces écrites pour confirmer les événements. Les uniques sources utiles sont des contes et légendes partagées par tradition orale, principalement diffusée par des moines ou des bardes dans les différents lieux de plaisance parsemés dans les ruelles de la cité principale.

D'après les légendes[2][3], le peuple d'Akuma Kyōdai viendrait d'une terre lointaine du nom de Akuma No Tochi, une île au paysage unique et escarpé peuplée par différents clans yōkai cherchant le contrôle des terres. Un yōkai particulièrement puissant, assez fort pour tenir tête aux différentes armées, réussi en une campagne à unifier l'île. Préconisant la diplomatie et les négociations à la violence et les combats, il approcha chaque clan, armée, et même Tsukiakari, la mère des dragons, esprit protecteur des terres, sécurisant ainsi l'admiration et le respect de ses nouveaux sujets. Baptisé le Roi Akuma Jin, sa sagesse et son règne paisible vont de pair avec le respect et l'admiration de la population.

Dans ces temps de paix, le roi devient père de deux filles, Hikari et Yami. Pendant les célébrations de leur naissance elle, Tsukiakari leur offrit à chacune un œuf de dragon, qui naquirent et se lièrent avec les deux filles: Aka, un dragon rouge pour Yami; Ao, un dragon bleu pour Hikari.

Mais en grandissant, les liens liant les sœurs se dégradèrent, et un conflit s'installa entre elle. Yami était intéressée par la magie, la science et l'alchimie, tandis qu'Hikari entrainait son corps et ses aptitudes martiales, se forgeant ainsi en véritable arme vivante. Les simples désaccords se transforment rapidement en haine. Le roi était impuissant pour empêcher ses filles de se battre, et ne trouva pas le soutien de Tsukiakari, qui se mit en retrait, préoccupée par d'autres affaires.

Alors qu'une passation du trône était nécessaire, le conflit éclate ouvertement. La population se mit à prendra parti, Yami considérée comme la plus sage, Hikari appréciée pour son appétence militaire, en dépit de leur arrogance commune. Une guerre civile en suivie, d'abord des escarmouches, puis une guerre frontale. Impuissant le roi ne pouvait que se lamenter de la situation. La guerre atteint son apogée avec l'implication de Aka et Ao, résultant dans le ravage et l'incinération de toute la capitale, ainsi q'une grande partie de l'île.

Tsukiakari, outragée par la dévastation et l'implication de ses propres enfants, décida d'exiler les habitants de l'île dans un monde leur étant étrange et inconnu. Perdues et confuses, les sœurs se séparèrent chacune de leur côté pour survivre, cherchant ressources, terres, et alliés pour continuer leur combats. Mais leur règnes individuelles ne pouvaient perdurer, et elles mirent leurs différences de côté, ainsi fondant une nouvelle cité dans le Sud de New-Stendel.

Histoire Moderne

Minefield.fr - Akuma Kyodai: Histoires longues et courtes

Géographie

Le territoire est composée de plusieurs îles séparées par plusieurs court d'eaux. Quelques rares morceaux de terres venant des terres natales d'Akuma no Tochi flottent au dessus du territoire, tenu dans l'air par la magie de Tsukiakari et ses enfants.

Yūgure no Shima - L'Île du Crépuscule

Le style Okana

Architecture - Okana

Le style Okana est le premier style à être apparut sur les terres d'Akuma Kyōdai, de par sa simplicité et demande pauvre en ressources difficile d'accès comme les métaux, la pierre taillée ou le verre. L'architecture provient des villes et villages entourant l'ancienne capitale d'Akuma no Tochi, habitant généralement citoyens et petits commerces. Elle est reconnaissable par une toiture pourpre accentuée de tuiles rouges, utilisant principalement du sapin ou du chêne pour ses structures. L'utilisation de clous est inexistante et l'utilisation de la pierre est limitée aux bâtiments du vieux centre ville même.


Kohaku no Shima - L'Île de l'Ambre

le style Akino

Architecture - Akino

Shinrin no Shima - L'Île de la forêt

le style Tsun

Architecture - Tsun

Arachi no Shima - L'Île de la Tempête

Architecture - Kakumi

Société et Institutions

Gouvernement

Bien que le territoire sous l'emprise de ses régents est relativement petit, Akuma Kyōdai est concidéré comme un Shogunat, co-dirigé par deux shoguns: Akuma Hikari et Akuma Yami.

Clans et Castes

Lors de la première union des peuple, le roi Akuma Jin avait réuni tout les clans et peuples de l'île sous une seule bannière, et sous son règne il avait su contrôler les disputes internes. Mais le règne de ses filles n'étant pas aussi stable, les clans les plus puissants, bien que toujours loyaux au Shogunat, ce sont reformés et regroupes sous eux certaines fonctionnalités et domaines de l'économie de la vie du peuple.

Le Clan Akuma

Le Clan Akuma est le clan d'origine du roi Akuma Jin et des soeurs Hikari et Yami. Avant les guerres pour l'union, le clan Akuma était relativement peu connu, servant des familles plus grandes et plus puissantes (notamment les clans Kurogawa et Kaminari). Mais ce que le clan manquait en nombre était compensé en qualité. Les Oni du clan, loin de leurs congénères d'autres groupes, avaient réussi à se concentrer assez que pour faire des recherches, de la diplomatie, et du commerce de denrées rares (notamment des ressources comme de l'or, de la jade ou de la malachite). Le commerce fit du clan Akuma un clan riche et savant; des qualités qui permettront plus tard à l'un d'entre eux prendre le trône de l'île comme l'unique Roi ayant sut réunir les peuples de l'île.

Les Oni du clan Akuma sont généralement connu pour leur calme et leur patience (il y a toujours des exceptions, les deux Shoguns actuels en étant le parfait exemple). Les sages vivent vieux, et ne sont pas rapide à lever les armes ou de résoudre les conflit par la violence, primant le discours et la monnaie locale pour convaincre même les pires ennemis d'au moins cesser le feu pour entendre une potentielle solution à leur querelle.

Néanmoins s'il devait y avoir un défaut que les membres actuels du clan aurait bien hérité de leurs ancêtres plus rustres sont leur fierté et leur ego, prenant le contrôle du plus gros des activités économiques et politiques de la nouvelle citée d'Akuma Kyōdai. Les membres du clans sont souvent identifié par leur kimonos de soie de couleurs vives, leur air hautain, et les différentes boucles, bandelettes, chaines ou incrustations de leurs cornes (en or, en argent, incrusté de rubis, jades, malachite, onyx...). Un symbole qu'ils portent tous sens oubli est une fleure de lotus en bois; un symbole de la campagne du Roi Akuma Jin, en collier ou en bracelet.

Le clan n'est pas dirigé par les Shoguns, mais par leur niece, Akuma Yui.

Le Clan Shika

Le Clan Kaminari

Prétendant directement avoir été béni par Susano'o, le Clan Kaminari contrôlait jadis les eaux avec une main de fer, régulant la pêches, le commerce, et la diplomatie sur les côtes d'Akuma No Tochi. Leurs aptitudes et traditions maritimes n'ont pas été oubliées, et à présent le clan surveille le développement de la pêche dans les eaux territoriales d'Akuma Kyōdai, tout en gardant un œil sur les cités et autres propriétés avoisinantes afin d'assurer qu'elles se tiennent loin des zones de pêches. Tout membre du clan Kaminari sait nager depuis son plus jeune âge, et passe sa jeunesse à apprendre à naviguer, pécher, et manier les différents outils nécessaires pour voyager sur les nouvelles eaux de New-Stendel. Les membres du clan sont reconnaissables par des tatouages de poissons Koï, de grandes vagues, ou de dragons bleus sur leurs bras gauche, qu'ils gardent souvent exposé avec un vêtement qui ne couvre que la moitié de leur torse et l'autre bras. Une grosse corde d'amerrissage leurs sert souvent de ceinture, à laquelle est attaché une gourde de saké (pour le bonheur) et une dent appartenant au plus gros animal marin qu'il ai chassé, pour montré ses victoires sur la nature (depuis l'arrivée sur New-Stendel, les dents sont limitées à des dents de requins géants, des crocs de pieuvres géantes, ou des cornes de narvals; jadis, des dents de dragons des mers, de léviathans ou de krakens pouvaient aussi être trouvées).

Bien que certains membres illustres du clan se sont vu allégués des postes dans la capitainerie de la flotte d'Akuma Kyōdai, le clan c'est vu placé principalement comme main d'oeuvre du port, assurant la maintenance des pontons, des navires, les stocks de ressources sur les ports, la livraison de poisson frais aux marchés et différents établissement de restauration, ou tout simplement comme matelots pour les différentes expéditions de chasse et d'exploration. Bien que généralement neutre dans de nombreuses affaires politique, le manque de représentation dans la haute société leur laisse un certain goût amer.

L'actuel dirigeant du clan est Kaminari Ryuji.

Le Clan Kariudo

Le Clan Taberu

Diplomatie

Le Shogunat d'Akuma Kyōdai est isolationniste, possédant très peu de contact avec ses voisins ou les autres peuples de la région. La position diplomatique à beaucoup évolué pendant les années, passant de très hostile au humains et aux habitants de l'Empire au large à plus neutre, laissant mêmes des humains s'installé sur des îles proches à l'archipel.

Economie

L'académie des Teh-Nho

Culture

Langues

La majoritée du peuple d'Akuma Kyōdai ne parle pas la langue commune de la région de New-Stendel, mais plutôt leur langue natale, le Tanoshī Les rares parlant effectivement la langue commune sont généralement des nobles, des érudits, ou les commerçant assez courageux que pour avoir visiter les terres Impériales pour y chercher fortune. Les grands sages monastiques étudient et parlent aussi le Hanasu.

Religion

La religion prévalente sur l'archipel est polythéiste et spiritualiste. Les habitants prient rarement aux grandes divinités, mais demandent souvent l'aide et la bienveillance des esprits locaux pour leur activités journalière. Etant très superstitieux, les gens font souvent des offrandes pour apaiser la colère des esprits ou pour leur demander fortune. La prière au levé du soleil fait partie du rituel matinal de presque tout les citoyens de la ville.

Les funérailles, bien que basé sur un évènement triste, se déroulent généralement avec joie et festivité, célébrant la personne qui vient de quitter le monde matériel. Les coutumes des enterrements varient de famille en famille et d'un clan à l'autre, mais la tradition veut que les membres de la famille du défunt préparent les funérailles et l'enterre dans une forêt proche d'un arbre. L'âme du défunt sera ainsi capable de s'infiltrer dans les racines de l'arbre et, en le remontant, sera capable de trouver son chemin vers les cieux et d'atteindre la cité Amaterasu pour s'y reposer éternellement.

D'autres festivités existent, notamment:

  • Le Festival du Dragon, commencée par le roi Akuma Jin, composé de danses, de musique, et de somptueux festins, organisés pour célébrer Tsukiakari, la mère des dragons, à qui le roi Akuma Jin doit sont règne. De nos jours, le festival célèbre plutôt la réunification des peuples après la guerre civile.
  • Le Carnaval de l'eau, une tradition remontant aux origines du clan Kaminari, annonçant le début de la saison de pêche.

Jeux

Le peuple d'Akuma Kyōdai a une longue tradition de jeux de chance. Introduit comme un concept de diplomatie par Akuma Jin, les jeux permettaient de résoudre des affrontement en réduisant le nombre de morts inutiles. Les rumeurs court que Akuma Jin aurait réussi à gagner la faveur de Tsukiakari en gagnant une partie de Danse du Dragon. De nos jours, les jeux de table sont l'activité principale qui préserve le moral du peuple, joués lors de moment de détente ou de repos. Quelques jeux notables inclus:

  • le Pai Sho
  • la Danse du Dragon

Art

Théâtre Kabuki d'Akuma Kyōdai,situé sur l'ïle de l'Ambre.

Cuisine

Flore et Faune

Trivia

  • Le projet initial étaient fortement inspiré par le projet d'Amaterasu, ainsi que les œuvres de Min Seub Jung, ou encore le jeu Warframe. Le projet évolua dans une direction plus sombre en prenant des inspirations de jeux comme Nioh, Sekiro, ou encore de l'univers de Okko par Hub.
  • "Akuma Kyōdai" , ou plus correctement "Akuma no Kyōdai", provient du japonais, et se traduit par "Demon Siblings" en anglais, voulant dire "Frères et Sœurs Démons". Ce nom provient directement des deux régentes actives du Shogunat. L’omission du mot de liaison "no" provient d'une mauvaise interprétation de la langue.

Bibliographie et Références