Namnis

De WikiField
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Namnis
Illustration.
Dénomination Namnis
Le saint royaume Namnète
, La cité portuaire
Monde Stendel
Existence fondations pré-Stendelienne
Fondateur Cackie et Descamps
Alignement Impérial
Langues Stendelien
Personnages illustres Cackie, Descamps, Nutellcraft et FeuTarse
Gentilé Namnète
Frontières Hewyr au Nord
Honéor au Sud
Ile de Koalatu à l'Est


Namnis est une cité-état médiéval fortifié, fondé sur la base du communisme. Elle se révèle être une cité au visage changeant en fonction de ses dirigeants. Il s'agit de la dernière cité avant Les confins du monde connu. Elle tire sa puissance économique grâce à sa volonté d'être une des cités/pôles majeurs des Terres de l'ouest dans les transactions commerciales et monétaires. En effet étant à l'origine très éloignés de la capitale Stendel elle imposait une inflation monétaire sur les prix des produits importés et vendus dans la cité. Ainsi elle a pu amasser une certaine fortune de ce système lui permettant une évolution conséquente dans son influence politique géographique.

A l’origine première force navale des Terres de l'ouest elle est désormais ardemment concurrencé par les différentes cité navales de ces terres comme Port-Estroit


Histoire

La fondation et la crise du castor du pays.

Vue Aérienne de Namnis

Crée par Cackie et Descamps sur le modèle du communisme elle fut la première cité "rouge" fondé sur la base du communautarisme, de l'absence de propriété et de possession privé. Toutes les ressources obtenu par les namnètes était alors partagés entre eux dans l'intérêt de la ville. Néanmoins suite à des abus de vols et de détournement de biens majeurs le régime rouge s’effondra passant alors à un régime totalitaire et dictatorial tenu par les fondateurs. La ville prospéra alors jusqu'au départ des fondateurs. Nommé par leurs prédécesseurs, Nutellcraft et Apoly furent les seconds dirigeants de Namnis. Néanmoins le duo ne connut pas le même succès, et quelques années plus tard d'un commun accord Nutellcraft prit les pleins pouvoirs. Apoly quant à lui s’exila afin de voguer vers des terres inconnues. Il restera néanmoins dans les mémoires comme l'un des 18 membres fondateurs de la cité, bucheron officielle, et castor du pays. Une statue de marbre lui est érigé en son honneur dans le Saint Opéra Florimondla

L'installation de la monarchie

Nutellcraft au pouvoir décida de réaliser un changement profond dans le régime de la ville. Basé désormais sur le principe d'une monarchie absolue. Il créa un système politique ou il était l’élément central, assisté de trois conseillés à son service afin de l'aider dans les décisions politiques,militaires et économique. Ces trois conseillés furent souvent remplacés du à des départs ou des absences plus ou moins longues ce qui avait pour conséquences de fragiliser la politique intérieur et de développer de nombreuses crises sociales. Néanmoins la ville continua de grandir dans la prospérité, les conseillés remplaçant le roi en son absence. En effet Nutellcraft possédait une excellent côté de popularité auprès de sa population, la majorité des problèmes sociales était alors résolus par son simple retour.

Sous son règne, Nutellcraft Ier changea la carte politique de l'ouest, il fit de Namnis la première puissance maritime et commercial des Terres de l'ouest, fondit de nombreuse alliances, reconstruisit Namnis sur les plans de son architecte FeuTarse et augmenta les revenus de la ville d'une manière considérable. Tous cela permis un essor démographique de la population.

A la fin de son règne, Nutellcraft avait pour but de fonder un royaume indépendant intégrant le Bourg d'Honéor et la cité naine de Varn-Zhar. Connu alors sous le nom du Royaume de l'ouest

"La cène", peinture par Florimondla

La crise du grand chamboulement royal

Néanmoins tous cela fut réduit à néant. Avec l'absence prolongé de Nutellcraft et les crises ouvrières (notamment du à l'incapacité de FeuTarse de gérer les namnètes) la ville sombra dans un exode ou nombreux furent les namnètes à partir ne soutenant pas les décisions de Feutarse. Malgré une réunion réalisé par Je4ns afin de ramener les namnètes à la raison, la ville fut laissé à l'abandon.

Cette exode eu un lourd impact négatif sur l'économie de la ville, c'est à ce moment là que l’hégémonie namnète finit par s’effriter dans la région. La dispersion de ses principaux piliers politiques, de rentré d'argent et l'augmentation de grandes crises sociales réprimés dans la violence eurent un énorme écho négatif au travers de la population de Stendel. La cité fut ainsi théâtre de nombreuses guerres civiles mettant fin à une ère de prospérité. Ce "meurtre sociale" comment certains l'appellent fut réalisé par FeuTarse souhaitant réalité une purge politique afin de faciliter son accession au pouvoir en l'absence de Nutellcraft.

Il fut ainsi couronné Roi de Namnis dans la citadelle des rois.

"La tyrannie du roi FeuTarse" par Florimondla

La reconstruction

La reconstruction de la ville fut réaliser par FeuTarse, souhaitant obtenir les faveurs de la population restante il aménagea différentes constructions culturelle afin de propager plus efficacement la "culture namnète" qui se révèlera être en réalité un expansionnisme organisé. Dans cette réhabilitation architectural plusieurs bâtiments d'état feront leurs apparitions comme: ,Le Saint Opéra Florimondla ,L'académie ,Les Archives Impériales et le reste de la Citadelle des Rois

De l'autre côté FeuTarse assurera son autorité royale pas la création de ce qu'il appelle "L'arme Ultime" Un Man 'O' War à cinq mats doté alors d'une puissance de feu inégalable. Cette construction avait pour but d'empêcher toute infiltration politique extérieur et de mettre en péril la puissance militaire portuaire d'alors: Port-Estroit Cette volonté d'autorité changea alors radicalement l'aspect politique de Namnis. Auparavant présenté comme une cité agréable et commercial, et devint un véritable bastion militaire étatique. L'aspect dictatoriale de la ville fut alors de plus en plus perçu. Provoquant alors dans les royaumes extérieurs la création d'une presse satyrique afin de dénoncer les activités militaires Namnètes.

Namnis l'impérieuse

Actuellement la carte politique de Namnis a bien changé: la place militaire et économique de Namnis est remis en cause notamment avec l'apparition de Port Estroit au Nord. La chute de Varn Zhar quand à elle à aussi fragilisé les possibilités d'un royaume indépendant.

Ainsi afin de renforcer son influence politique et expansionniste, l’autorité royal c'est vu autorisé (malgré certaines réticences politique) l'extension de son territoire près de de l'ile de Thewsiss en directions des Iles de Koalatu. La justification de cette extension est dans le but de sécuriser les frontières maritimes de la ville, et d'obtenir une autonomie agricole. En effet la majorité des ressources agroalimentaires sont importés depuis Honéor. Ainsi la moindre absence de cette importation fragiliserai le pouvoir. De plus les nombreuses tentatives d'annexion politique infructueuse de Namnis envers le bourg fragilise grandement la justification de cette importation.

Ainsi afin de sécuriser la baie de Namnis le comte TheDarkDrakula se voit attribuer la direction (sous l'autorité de la couronne) d'un village agricole à l'est de Namnis avec pour résidence fortifier la Forteresse du Ténébreux, une château permettant la surveillance permanente de la baie.

Etymologie

Le nom actuel de la ville est originaire de l'ancien nom de la ville de Nantes: Namnis.

Régions

Formation

Géographie

Description générale

Le territoire de Namnis est connu pour être dans un milieu plutôt tempérer. Cependant il est à noté que les hivers y sont particulièrement glacial, au point d'y geler la baie. Les transactions commerciales et le ravitaillement se font alors par voie terrestre lorsque les routes ne sont pas elle même bloqué par la neige.

Localisation

Climat

Société et Institutions

Gouvernement

Système politique

Souverains

Diplomatie

Économie

Monnaie

Démographie

Forces Armées

Forces terrestre

Forces maritimes

Culture

Langues

Religion

Art

Cuisine

Flore et Faune

Trivia

Références

Bibliographie