Minas Alagös

De WikiField
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Minas Alagös
Illustration.
Description Cité militarisée pacifique
Monde Stendel
Existence 47 Tronvard de l'an 34 jusqu'au 36 Mérolia de l'an 138 du Calendrier Erachien
Fondateur HRP : LordMick / RP : Orwyn
Alignement Nation de Frowin
Personnages illustres Orwyn, Njörg Blarssen (Lothar)
Gentilé Les Alageois(es)
Frontières Entourée par des montagnes, avec au Sud Ënrik d'Almarïs et à l'Ouest Stonecross.


Minas Alagös est une cité fortifiée qui n'existe plus aujourd'hui. Sa construction fut initiée par Orwyn dans l'objectif d'étancher sa soif de jalousie à l'égard de son ancien compagnon Lothar et de sa cité : Ënrik d'Almarïs. Pour ce faire, Orwyn fit appel à de nombreux savants, architectes et stratèges du Royaume afin de bâtir une Forteresse Imprenable. Il rassembla aussi l'ensemble des meurtriers, assassins et combattants incarcérés dans les prisons elfiques pour constituer l'armée qui tiendrait face à Almaris.

Histoire

Etymologie

Le nom Minas Alagös signifie en Sindarin "La cité de la tempête". Ce nom lui fut attribué après que la ville ai résisté au Cataclysme de Stendel.[1]

Genèse de la cité

L'histoire de la cité de Minas Alagös est fortement liée à celle d'Ënrik d'Almarïs. En effet, le fondateur d'Alagos, Orwyn, était à l'origine le second de Njörg Blarssen, chef des troupes elfiques et dirigeant d'Almarïs.

Lors d'un conflit opposant les forces Elfiques aux forces de la Légion : Une armée maléfique formée de créatures sans esprit[2]. Les Elfes subissaient de lourdes pertes dans leurs rangs et la situation menaçait de devenir catastrophique pour ces derniers. Njörg Blarssen, leur meneur fut touché par une flèche ennemie ce qui acheva le moral des troupes et obligea ce dernier à se retirer du champs de bataille pour s'abriter dans une forêt avoisinante. De là, la légende raconte : "Njörg, mourant, qui aurait été élu par les Dieux". Suite à cette intervention divine, Njörg maintenant appelé Lothar mena les troupes Elfiques à la victoire et terrassa la Légion déjà bien affaiblie par le climat glacial de la région.

Cette préférence des dieux pour Lothar fit naître dans le cœur de nombreux citoyens d'Ënrik d'Almarïs une jalousie certaine. Orwyn fut de ceux touché par ce sentiment et rongé par la vengeance, il choisi de s'exiler du royaume. Dans son exile, il enrôlera avec lui des savants d'Almarïs et fit libérer des prisonniers des geôles elfique afin de s'en servir comme armée.

Son but était clair : s'opposer à Ënrik d'Almarïs par tous les moyens. Pour cela, lui et les savants décidèrent de fonder une cité entière, protégée de toutes parts, une création nouvelle, militarisée.[3]

La construction de la cité dura plusieurs années et resta entièrement secrète. Il est dit que de nombreux ouvrages et recueils de mémoire furent détruit pendant cette période afin qu'aucun des secrets de construction de la cité ne puisse fuiter. De nombreux ouvriers perdirent la vie lors du chantier mais rien n'arrêtait le désir de vengeance d'Orwyn.

Lorsque la construction fut achevée, les troupes entraînées et les machines de guerre étaient prêtes pour fondre sur Ënrik d'Almarïs, cependant... La Cataclysme frappa. Minas Alagös, de par ses fortifications avait survécue, mais pas sans y perdre une partie de sa population. Orwyn lui même était mourant et laissait derrière lui sa femme enceinte du futur Brannon de la cité. Pour ce qui est d'Almaris, elle était détruite. Il ne restait plus qu'un temple là ou autrefois se trouvait le royaume de Lothar. Il n'était donc plus question de lui faire la guerre.

Géographie

Description générale

Localisation

Climat

Société et Institutions

Gouvernement

Minas Alagös est un état monarchique dirigé par un Seigneur (Le Brannon). La cité fait partie intégrante de la nation de Frowin.

Hiérarchie

La cité est divisés en plusieurs rangs qui permettent d'établir une hiérarchie des pouvoirs au sein de celle-ci.

  • Le Brannon : Il est au sommet de ce système et possède tous les pouvoirs administratifs et judiciaires. Par ailleurs, il est le chef des armées de la cité. Seuls les descendants d'Orwyn peuvent prétendre à ce rang.
  • Le Edwen : C'est le second du Brannon. Souvent une personne très proche de ce dernier, il est nommé par le Brannon pour l'aider dans ses taches judiciaires.
  • Les Idhrens : Ils forment la bourgeoisie d'Alagös et sont élus par le Brannon après s'être fait remarqué de celui-ci par leur implication dans la cité. Ils ont la possibilité de s'installer au quartier bourgeois.
  • Les Cirdans : Ce sont les citoyens de Minas Alagös. Ils forment le gros des troupes et des bâtisseurs de la ville.

Diplomatie

Minas Alagös se veut avant tout protectrice de son peuple et par définition n'accorde que peu d'importance aux autres nations. Ainsi, la diplomatie à l'égard des autres contrées est par défaut pacifique mais les allageois sont préparés à entrer en guerre en cas de force majeure.

La cité a par ailleurs su au fil de ses relations mettre en place de nombreux pactes commerciaux et culturels avec des nations étrangères[4]. On compte notamment parmi celles-ci :

  • La ville d'Ënrik d'Almarïs depuis le 23 Tercevent de l'an 52 (26/11/2012)
  • La ville de Dolgarund depuis le 7 Mimélune de l'an 103 (14/11/2014)
  • La ville d'Aldaronne depuis le 63 Claircelune de l'an 109 (09/02/2015)
  • La ville de Khérinops depuis le 4 Pampélune de l'an 120 (12/07/2015)
  • L'Académie de Simurgh depuis le 4 Pampélune de l'an 120 (12/07/2015)
  • La ville de Nevah depuis le 12 Fifrelune de l'an 120 (13/07/2015)

Economie

Monnaie

Démographie

Forces Armées

Culture

Langues

Religion

Art

Architecture

Cuisine

Flore et Faune

Trivia

Références

Bibliographie

  1. [1] Voir Genèse, chapitre 5.
  2. [2] Voir Genèse, chapitre 1.
  3. [3] Voir Genèse, chapitre 3.
  4. [4]